Journée nationale d’hommage aux “morts pour la France ” pendant la guerre d’Algérie et les combats du Maroc et de Tunisie le 5 Décembre 2020.

Commémoration présidée par Monsieur le Maire, Didier COUSINEY accompagné de Jacques PAUZAT et de quelques élu(e)s. En cette journée nationale, la nation se souvient de toutes ses victimes civiles comme militaires, de ce conflit qui brisa tant de destins et généra tant de violences. De 1952 à 1962, en Algérie, au Maroc et en Tunisie, près de 2 millions d’hommes ont servi nos armées. Aujourd’hui, ils reposent dans la mémoire nationale. Dans son hommage et dans la reconnaissance de la douleur, la France n’oublie ni les tourments des civils, ni les rapatriés qui ont abandonné un pays qui était le leur. Les armes se sont tues depuis 58 ans. Cette période occupe dans notre histoire et dans notre mémoire nationale une place toute particulière. Parce que cette histoire est complexe, sa mémoire est plurielle. Parce qu’elle est la nôtre, parce que ces mémoires sont essentielles pour la construction de nos identités et pour notre cohésion nationale, sa transmission aux jeunes générations doit se poursuivre de manière apaisée. Se souvenir, témoigner, raconter, expliquer, partager en sont les maitres mots.

Jacques PAUZAT a complété cet hommage rendu par Mr le Maire . Aujourd’hui, nous rendons hommage aux morts de la guerre d’Algérie et des combats du Maroc et de la Tunisie. Cet hommage est différent de la commémoration du 19 Mars 1962, car il inclut tous les Français morts pour la France de la période comprise entre 1952 et 1964.Aucune distinction dans cet hommage d’origines ou de religions : militaires d’active et du contingent, troupes coloniales, fonctionnaires et civils métropolitains, pieds noirs ou harkis, chrétiens,  juifs, musulmans, athées etc…Cet hommage n’oublie pas , en particulier, les morts disparus, les anonymes victimes d’attentats, d’exactions,de vengeance, de représailles, de tortures, du simple fait qu’ils étaient français! Cet hommage n’oublie pas tous ceux qui ont souffert , contraints de quitter l’Afrique du Nord pour un exil définitif. Protégeons leur mémoire, soyons fiers d’eux et de l’héritage qu’ils ont laissé à ces 3 pays, au moment de l’accession à leur indépendance respective! Soyons fiers de tous ces morts que nous honorons aujourd’hui .

Abonnez-vous

Abonnez-vous à la lettre d'information de la commune de Pian sur Garonne

Merci, veuillez consulter votre boîte e-mail, vous allez recevoir un e-mail pour confirmer votre abonnement